Conseil
des
Ministres
de
l'UE

26 novembre 2018

Ce matin à Bruxelles se déroulait le Conseil des ministres de l'UE sur les questions de Jeunesse. A l'issue de cette rencontre le projet de résolution sur la nouvelle stratégie européenne pour la Jeunesse 2019-2027 sera adoptée.

Une session publique était diffusée en direct et donne la possibilité de visionner l'intervention de Gabriel Attal, secrétaire d’état auprès de Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, qui représentait le positionnement de la France sur la nouvelle stratégie.
 
Dans son discours, Gabriel Attal a d'abord rappelé l’attachement de la France à la stratégie européenne pour la jeunesse dans son ensemble et notamment sur la question de l’autonomie des jeunes.
L'accès à l'emploi et au logement sont des questions fondamentales pour l'autonomisation des jeunes. En cela, le Président de la République a fixé des objectifs ambitieux avec un Plan d'investissement pour la formation d'1 million de jeunes et la création de 80 000 logements à destination des étudiants et des jeunes actifs. Gabriel Attal a aussi rappelé la mise en place de la clause Impact Jeunesse dont le but est d'évaluer l'impact des politiques publiques sur la vie des jeunes.
 
Sur les questions d'engagement et de mobilisation, le ministre a insisté sur la notion d'accessibilité pour toutes et tous à ses différentes formes, notamment pour les jeunes en situation de handicap et les jeunes réfugiés.
Il mentionne le SNU (Service National Universel) comme étant un dispositif qui lèverait les freins de l’engagement des jeunes en leur permettant de réaliser une mission d'intérêt général.
Pour ce qui est de la participation des jeunes à la co-construction des politiques publiques, Gabriel Attal reconnait l'intérêt du Dialogue structuré au niveau européen comme en France. Il rappelle d'ailleurs l'inscription dans la loi de 2017 d'un dialogue structuré national (NB Article 54 de la loi du 27 janvier 2017 relative à l'égalité et à la citoyenneté - Dialogue structuré territorial ) et donne l'exemple du pouvoir d'initiative pour les représentants des jeunes en mentionnant le COJ (Conseil d'Orientation des politiques de Jeunesse) .

Sur la Stratégie européenne de la Jeunesse
La France soutient les 11 objectifs européens pour la Jeunesse. Ces objectifs (Youth Goals) sont le résultat du dialogue structuré avec les jeunes 2017-2018 qui se tient dans de nombreux pays en Europe, et notamment en France dans le cadre de la campagne Provox « Jeunesse, Europe et Educ pop’". Ils représentent le point de vue des jeunes en Europe et rassemblent leurs propositions sur des thématiques telles que l'égalité des genres, la qualité de l'emploi, la participation démocratique des jeunes, leur rôle dans le développement d'une Europe verte et durable...

A ce sujet, le Secrétaire d'Etat annonce que : « Si nous souhaitons que l’Europe continue à se construire avec la jeunesse, nous avons un besoin impérieux de nous engager concrètement pour nous assurer que ces objectifs soient traduits dans les faits ».
 
Alors, si le gouvernement souhaite recevoir des idées de mise en oeuvre des objectifs jeunesse, qu'il n'hésite pas à faire appel aux premiers concernés! #provox
 
 
Photo d'illustration de l'article : compte Twitter Gabriel Attal (@GabrielAttal)